Actualité
A la Une

Enquête : les étudiants internationaux se sentent moins bien accueillis aux Pays-Bas

De nombreux étudiants internationaux pensent : « Les Néerlandais ne nous aiment pas »

Les étudiants internationaux aux Pays-Bas expriment leurs inquiétudes quant à leur avenir suite aux projets de réduction des effectifs étudiants dans les universités néerlandaises et d’augmentation des programmes enseignés en néerlandais, indique une nouvelle enquête.

L’enquête, menée par Volkskrant, un quotidien néerlandais, a impliqué 358 étudiants. Elle a révélé que les étudiants internationaux ne se sentent plus les bienvenus dans le pays, les salles de cours étant surpeuplées et le logement devenant insuffisant.

Cependant, selon les résultats, moins de la moitié des étudiants se sentent toujours les bienvenus aux Pays-Bas, mais en même temps, ils sont mal à l’aise avec les discussions politiques et le ciblage de la société à leur égard.

Les étudiants affirment être injustement accusés de la crise du logement et d’autres problèmes de sécurité dans le pays. Certains affirment avoir observé un changement d’attitude de la part des habitants et des étudiants néerlandais.

« Nous sommes injustement accusés de tous types de problèmes, mais nous ne sommes que des boucs émissaires », a déclaré l’un des étudiants au journal.

Un autre étudiant du Royaume-Uni a déclaré à la même source que les universités auraient dû souligner l’importance d’apprendre le néerlandais au préalable. Cela lui aurait permis de commencer à l’apprendre beaucoup plus tôt.

Pourtant, de nombreux étudiants sont heureux d’étudier au pays des tulipes Malgré leur malaise face à la situation, l’étude a également révélé qu’un nombre significatif d’étudiants internationaux n’ont pas regretté leur décision d’étudier aux Pays-Bas.

La plupart des répondants à l’enquête ont déclaré être toujours heureux d’étudier aux Pays-Bas, citant la qualité de l’éducation fournie et les cours enseignés en anglais comme principaux facteurs influençant leur décision.

Selon les chiffres de Statistics Netherlands (CBS), plus de 30 % des étudiants internationaux sont restés aux Pays-Bas après avoir terminé leurs études au cours de l’année universitaire 2018/19. Les années précédentes, ce chiffre était de seulement 20 %.

Que la situation change et que ces 30 % diminuent à nouveau dépendra, entre autres, des évolutions futures et des installations qui seront créées ou non pour les étudiants internationaux, qui apportent une importante contribution économique aux Pays-Bas grâce à leurs dépenses.

Au cours de l’année universitaire 2021/22, les étudiants internationaux aux Pays-Bas ont contribué à hauteur d’environ 1,5 milliard d’euros aux finances publiques néerlandaises.

En réponse à l’enquête de Tuniversite.com, plus de la moitié des étudiants ont dévoilé leurs projets actuels de rester aux Pays-Bas, de poursuivre leurs études et de travailler tout en étant dans le pays.

Un rapport intitulé « Rester après l’obtention du diplôme », publié par Nuffic, l’organisation néerlandaise pour l’internationalisation dans l’éducation, note que 24 % des étudiants internationaux diplômés des universités néerlandaises vivent toujours aux Pays-Bas 5 ans après l’obtention de leur diplôme.

Il souligne également que quelque 32 % des étudiants internationaux sont employés aux Pays-Bas un an après avoir obtenu leur diplôme.

Plus de 122 000 étudiants internationaux de plus de 160 pays étudient aux Pays-Bas. Les universités néerlandaises ont accueilli un afflux d’étudiants internationaux ces dernières années, notamment au cours des dix dernières années, avec des effectifs passant de moins de 54 000 en 2011 à environ 122 300 en 2022.

Au cours de l’année universitaire 2022/23, les étudiants internationaux représentaient 15 % du nombre total d’étudiants fréquentant l’enseignement supérieur néerlandais (HBO) ou une université (WO).

Pour mieux contrôler l’afflux d’étudiants internationaux, le gouvernement néerlandais prévoit de limiter l’admission et de maintenir le néerlandais comme langue principale d’enseignement dans les universités et les collèges.

Des rapports ont montré que le nombre d’étudiants internationaux s’est stabilisé, avec 220 étudiants de moins inscrits dans des cours de premier cycle.

guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté !

Chers lecteurs et lectrices,Nous constatons que vous utilisez peut-être un bloqueur de publicités. Nous comprenons et respectons votre choix de naviguer sur le web confortablement et sans interruptions. Toutefois, notre équipe s'efforce de vous fournir quotidiennement des informations fiables et de haute qualité, ce qui est rendu possible grâce à la publicité.