Actualité

Ontario prévoit annoncer un financement de 1,2 milliard de dollars pour le secteur postsecondaire

Le ministre des collèges et des universités de l’Ontario devrait annoncer lundi un financement pour les établissements postsecondaires afin de répondre à leurs finances précaires.

Le paquet de 1,2 milliard de dollars comprendra un fonds de stabilisation d’environ 900 millions de dollars distribué aux collèges et aux universités sur trois ans, a déclaré une source informée des plans de la province.

Le financement sera alloué en fonction des besoins des institutions individuelles qui en font la demande, a déclaré la source. Il sera conditionnel aux audits et le gouvernement recherchera des efficacités financières, selon la source.

Il n’y aura également aucune augmentation des frais de scolarité pendant trois ans, a ajouté la source.

Un rapport commandé par le gouvernement publié en novembre a déclaré que les faibles niveaux de financement provincial pour les collèges et les universités combinés à une réduction et à un gel des frais de scolarité en 2019 posent une « menace significative » pour la viabilité financière du secteur.

Le gouvernement Ford accordera 1,2 milliard de dollars aux collèges et universités en difficulté, selon une source ANALYSE: Ce que signifie le plafonnement des étudiants internationaux pour le gouvernement de Doug Ford Le rapport a déclaré que le financement des collèges publics pour les étudiants domestiques à temps plein est à un niveau inférieur à celui de chaque autre province, tandis que le Conseil des universités de l’Ontario a déclaré qu’au moins 10 universités affichent des déficits de fonctionnement.

Le groupe d’experts a recommandé une augmentation ponctuelle de 10 % du financement par étudiant pour les collèges et les universités suivie d’augmentations inflationnistes les années suivantes, ainsi qu’une augmentation de 5 % des frais de scolarité accompagnée d’une augmentation « également généreuse » de l’aide aux étudiants.

Le premier ministre Doug Ford a déjà exclu toute augmentation des frais de scolarité, mais la ministre des Collèges et Universités, Jill Dunlop, doit faire une annonce aujourd’hui.

L’annonce de Dunlop intervient alors que les établissements postsecondaires ont récemment déclaré que leur situation était devenue encore plus précaire à la suite d’une annonce fédérale plus tôt cette année selon laquelle le nombre de visas pour les étudiants de premier cycle internationaux serait réduit de moitié, l’Ontario voyant son allocation réduite de moitié.

Fin du gel des frais de scolarité postsecondaire, recommande un panel d’experts en Ontario Un rapport de l’année dernière de Higher Education Strategy Associates a déclaré que le financement postsecondaire de l’Ontario est « abominable » et que l’augmentation des dépenses au niveau de la moyenne des neuf autres provinces nécessiterait 7,1 milliards de dollars par an de financement supplémentaire, bien plus élevé que le niveau actuel de financement de fonctionnement d’environ 5 milliards de dollars.

« Aucune province n’a sous-financé l’éducation postsecondaire à ce point, et aucune institution n’a trouvé autant de moyens de lever des fonds auprès de sources privées », a écrit la société de stratégie.

« Sur une base par étudiant, la province finance les universités à 57 % de la moyenne des neuf autres provinces ; du côté des collèges, c’est à peine 44 %. Elle se classe dixième sur dix dans chaque comparaison interprovinciale de financement. »

Le plafonnement des visas d’étudiants pourrait causer des ravages financiers dans les universités et collèges de l’Ontario, selon les responsables Ford n’est pas prêt à augmenter les frais de scolarité postsecondaire en Ontario malgré les difficultés financières signalées par les écoles Les faibles niveaux de financement gouvernemental ont conduit les établissements postsecondaires à se tourner de plus en plus vers les frais de scolarité des étudiants internationaux, qui sont beaucoup plus élevés que les tarifs pour les étudiants canadiens.

Les frais universitaires moyens en 2020-21 étaient de 7 938 $ pour les étudiants de premier cycle nationaux et de 40 525 $ pour les étudiants de premier cycle internationaux, a déclaré le vérificateur général dans un rapport de 2022.

L’Institut de la prospérité intelligente, un groupe de réflexion basé à l’Université d’Ottawa, a rapporté l’année dernière que les universités de l’Ontario avaient presque doublé le nombre d’étudiants internationaux entre 2014 et 2015, et entre 2021 et 2022, et que les collèges avaient plus que triplé les inscriptions internationales.

Le rapport commandé par le gouvernement de l’Ontario sur les finances postsecondaires a déclaré que les revenus des étudiants internationaux sont désormais fondamentaux pour la viabilité du secteur, ce qui augmente considérablement l’exposition au risque des institutions.

guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté !

Chers lecteurs et lectrices,Nous constatons que vous utilisez peut-être un bloqueur de publicités. Nous comprenons et respectons votre choix de naviguer sur le web confortablement et sans interruptions. Toutefois, notre équipe s'efforce de vous fournir quotidiennement des informations fiables et de haute qualité, ce qui est rendu possible grâce à la publicité.