Blog

Les États-Unis rejettent la plupart des demandes de visa d’étudiant provenant d’Africains

Les données récemment publiées ont montré que les étudiants d’Afrique de l’Ouest connaissent des taux de refus de visa américain plus élevés que les demandeurs d’autres continents.

Selon un rapport basé sur des données fournies par le gouvernement américain, l’ONU et la Banque mondiale, le taux de refus de visa pour les étudiants africains était de 54 % en 2022, contre 44 % en 2015.

En revanche, les chiffres publiés par Shorelight, une entreprise américaine d’enseignement supérieur, et le groupe à but non lucratif Presidents’ Alliance, montrent que le taux de refus pour les étudiants européens était inférieur à 10 %, tandis que pour les étudiants des autres régions, il était inférieur à 35 %.

« Ce rapport montre clairement que le taux élevé de refus de visa en Afrique et dans le Sud mondial contribue à une perte de part d’étudiants internationaux au profit de concurrents mondiaux », a déclaré Shelley Landry, directrice principale des affaires gouvernementales chez Shorelight, dans un communiqué du 26 juillet.

Le taux de refus moyen était inférieur seulement en Afrique australe, avec 12 % des demandes refusées. Une proportion moins élevée de demandes de visa étudiant a été refusée pour les individus de cette région par rapport à ceux d’Amérique du Sud ou d’Asie.

Le taux de refus le plus élevé a été enregistré dans les demandes d’étudiants d’Afrique de l’Ouest. L’année dernière, les demandes de visa américain de sept étudiants d’Afrique de l’Ouest sur dix ont été rejetées.

Les rapports officiels ont montré que le nombre d’étudiants internationaux aux États-Unis a augmenté au fil des ans, augmentant de 72 % depuis le début du siècle.

« Les étudiants internationaux doivent aujourd’hui surmonter de nombreux obstacles pour étudier aux États-Unis, mais le visa représente la barrière ultime à l’entrée qui peut faire échouer les rêves et le potentiel de ces étudiants tout en lésant également les institutions américaines, la main-d’œuvre et notre économie », a déclaré Rajika Bhandari, conseillère principale à la Presidents’ Alliance, en commentant les refus de visa en Afrique.

Plus tôt cette année, les autorités américaines ont annoncé des changements dans la délivrance des visas pour les étudiants internationaux dans le but de faciliter les voyages vers le pays.

Au début de l’année, le département d’État américain a déclaré que les étudiants pouvaient demander les visas F et M jusqu’à 365 jours avant le début de leurs cours, alors qu’auparavant, ils ne pouvaient le faire que 120 jours à l’avance.

Cependant, depuis le 30 mai, les étudiants doivent payer des frais plus élevés lorsqu’ils demandent un visa américain, qui ont augmenté de 15 % suite à la décision du Département d’État, passant de 160 $ à 185 $.

Au cours de l’année universitaire 2019/20, le nombre d’étudiants internationaux dans les collèges et universités américains a atteint près de 1,1 million, principalement en provenance de Chine (35 %) et d’Inde (18 %). Les Nigérians constituaient le plus grand groupe d’étudiants d’Afrique subsaharienne cette année-là, avec environ 12 860 étudiants.

Selon Open Doors 2022, le nombre total d’étudiants internationaux aux États-Unis est passé de 914 095 en 2020/21 à 948 519 en 2021/22, soit une augmentation de quatre pour cent.

guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté !

Chers lecteurs et lectrices,Nous constatons que vous utilisez peut-être un bloqueur de publicités. Nous comprenons et respectons votre choix de naviguer sur le web confortablement et sans interruptions. Toutefois, notre équipe s'efforce de vous fournir quotidiennement des informations fiables et de haute qualité, ce qui est rendu possible grâce à la publicité.